Brune Poirson, ministre de la Transition écologique et solidaire, détourne Game of Thrones pour alerter sur le réchauffement climatique.

Ces derniers jours, impossible d’y échapper : Game of Thrones, la série américaine phénomène, est de retour pour une huitième et ultime saison attendue par la Terre entière.

Depuis la diffusion du premier épisode en 2011, jusqu’à ce jour, l’objet culturel n’a cessé de prendre de l’ampleur et affiche aujourd’hui des chiffres délirants : 15 millions de dollars par épisode, 47 Emmy Awards récoltés pour les 7 premières saisons, 31 millions de téléspectateurs aux Etats-Unis chaque dimanche soir, et plus d’un milliard de visionnage illégaux partout dans le monde à chaque nouvel épisode. Les personnages (de Jon Snow à Tyrion Lannister, en passant par Daenerys Targaryen ou Arya Stark) font partie intégrante de la pop culture, et les meilleures répliques sont reprises sur toute la planète. Dernier exemple en date avec la plus fameuse d’entre elles : « Winter is coming », ou « l’hiver approche », annonçant une longue période glaciaire et des lendemains douloureux.

Une vidéo a émergé sur les réseaux sociaux, où une voix féminine est posée sur des images de Game of Thrones : « Une grande menace pèse sur l’humanité. Certains en doutent, on peut le regretter. Même si les hivers peuvent paraître un peu plus rigoureux, un peu plus froids à certains endroits, il y en a d'autres où ce n'est pas le cas. Nous devons nous battre, nous battre pour endiguer cette menace qui monte et nous unir tous pour lutter contre le vrai mal, le seul qui doit unir l'humanité : le réchauffement climatique ».

Cette voix, c’est celle de Brune Poirson, ministre de la Transition écologique et solidaire, profitant de l’excitation médiatique ambiante pour rappeler que le développement des énergies renouvelables, la lutte contre les émissions de CO2 et la hausse globale des températures doivent occuper nos esprits à chaque instant. « Le réchauffement climatique is coming » : cela n’a jamais été aussi vrai. Le succès de cette petite campagne de communication est au rendez-vous, la ministre ayant généré un nombre d’articles (dont celui-ci) assez impressionnant pour offrir à son message une caisse de résonance inattendue.

Notons pour les rabat-joie que cette campagne ne repose pas sur du vent puisqu’il existe des théories très sérieuses présentant la série comme une métaphore de ce que nous vivons en ce moment : à savoir que les hommes sont plus préoccupés par les luttes de pouvoir que par la menace climatique (l’Hiver dans la série, le réchauffement dans la réalité) qui approche. D’aucuns prédisent même la victoire du terrible Roi de la Nuit à l’issue de la huitième saison de Game of Thrones, et donc un échec dans notre combat face à la hausse des températures.

Espérons qu’ils se trompent, aussi bien pour la série que pour notre avenir.

Photo : Compte Twitter de la ministre