Le WWF propose le #NoBuildChallenge aux joueurs de Fortnite, pour faire la promotion de la nécessaire économie de nos ressources naturelles.

Nous consommons les ressources naturelles de la Terre 1,7 fois plus vite que notre planète est capable de les régénérer. Autant dire qu’à ce rythme frénétique, certains problèmes ne tarderont pas à se poser, en plus de ceux auxquels nous faisons déjà face : surexploitation des sols et sous-sols, gaspillage ultra-massif d’eau potable quand 2 milliards de gens sur Terre n’y ont même pas accès, surpêche qui vide peu à peu nos océans, etc… La liste pourrait s’étirer, encore et encore.

Un recours plus modéré à ce que nous offre la planète est une solution viable, envisageable, et surtout, réalisable. Mais un tel changement dans nos habitudes de consommation ne se fera pas du jour au lendemain, il faudra des années, des générations, pour qu’il soit intégré par tout le monde. Dès lors, viser le public jeune pour lancer une campagne de sensibilisation sur le sujet relève de la logique la plus élémentaire. Pas plus bête qu’un autre, le WWF a donc ciblé ce qui était LE passe-temps favori de la jeunesse mondiale depuis des mois pour porter son message de sobriété : Fortnite.

Le jeu vidéo de battle royale (où le dernier survivant l’emporte) fun et coloré a déjà réussi à convertir plus de 200 millions de joueurs depuis son lancement en octobre 2017. Téléchargeable gratuitement sur toutes les plateformes, permettant des affrontements épiques en ligne, il est le plus gros succès de l’industrie du jeu vidéo, ayant généré sur la seule année 2019 plus de 2,4 milliards de revenus pour son éditeur Epic Games.

Le rapport avec l’économie de ressources prônée par l’ONG au panda ? Dans Fortnite, les joueurs sont encouragés à collecter des matières premières (bois, pierre et métal) qui leur permettront, dès qu’ils le souhaitent, de construire (selon les quantités disponibles dans leur inventaire) de simples murs ou de véritables forteresses pour se protéger de leurs ennemis. Pour espérer survivre, mieux vaut donc se gaver de ressources.

Prenant le contrepied de cette stratégie, le WWF propose aux millions de joueurs de participer au #NoBuildChallenge, à savoir jouer sans prélever de ressources dans l’univers virtuel de Fortnite, et s’habituer à en faire de même dans le monde réel. Pour diffuser son message le plus largement possible, l’ONG s’est rapprochée de Twitch, plateforme spécialisée dans la diffusion de contenus vidéoludiques qui, en 2018, a proposé pas moins de 1,3 milliards d’heures de jeu Fortnite à ses visiteurs. De nombreux rendez-vous sont d'ores et déjà prévus sur cette web-TV, avec un point culminant prévu le 22 avril prochain, pour la Journée de la Terre.

Et si la génération du #NoBuildChallenge était celle qui changera le destin écologique de notre Terre ?