Pour sa prochaine aventure, l’agent secret britannique sera au volant de sa première voiture électrique, une Aston Martin évidemment.

Combien sont-ils, les héros de cinéma à pouvoir se targuer de se maintenir en haut de l’affiche depuis bientôt 60 ans ? Indiana Jones ? Il s’est écoulé 27 ans entre le premier et le dernier film. John Rambo et Rocky Balboa ? 36 ans entre le début et la fin de la saga pour le premier nommé, 42 ans pour la seconde icône de Sylvester Stallone. A la limite, Astérix peut s’enorgueillir d’être régulièrement le héros de longs métrages depuis 52 ans maintenant. Mais personne n’arrive à la cheville de James Bond et de ses 24 films proposés au monde entier depuis 1962.

L’un des ingrédients qui fait la force de ce héros intemporel serait justement sa faculté à s’adapter aux évolutions technologiques et aux moeurs de son époque : la montre télex et l’étui à cigarettes lecteur de microfilms des premiers films ont été depuis remplacés par les implants cutanés, les stylos-grenades et les voitures pilotées à distance par le smartphone de l’agent secret. Même la mythique voiture de 007 a connu quelques changements : à la faveur d’un juteux contrat, l’Aston Martin des débuts avait laissé place à BMW et ses modèles tape-à-l’oeil, avant de revenir en grâce pour Casino Royale en 2008.

Signe des temps, pour le prochain épisode de la franchise, l’acteur Daniel Craig devrait cette fois-ci piloter pour la première fois une Aston Martin électrique. C’est Cary Fukunaga, réalisateur de ce Bond 25 au titre encore inconnu, qui a exprimé cette demande express à l’équipe de production ainsi qu’au constructeur britannique. Celui-ci n’aura toutefois pas à déployer d’immenses moyens pour répondre à la demande du cinéaste puisqu’il y a quelques semaines, Andy Palmer, le président du groupe Aston Martin, a dévoilé sur son compte Twitter le premier véhicule électrique de la marque : la Rapide E. Et c’est justement au volant de ce modèle que l’espion britannique s’installera.

Les deux moteurs fixés à l’arrière du véhicule permettent de propulser le bolide de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes, et d’atteindre une vitesse maximale (volontairement plafonnée) de 250 km/h. La batterie offre une autonomie de 320 km environ. Le design général du bolide est conforme aux canons de la saga Bond : racée et sportive, la Rapide E devrait une fois de plus aider notre homme à sauver les sujets de Sa très gracieuse Majesté. Si par hasard l’envie montait en vous de vous prendre pour le plus célèbre des agents 00 en vous procurant la même voiture que lui, il faut vous prévenir : elle ne sera produite qu’à 155 exemplaires et devrait s’afficher à un tarif unitaire d’environ 400 000€.

Vous pouvez commencer à manger des pâtes à tous les repas : sa sortie est prévue pour l’hiver 2019.

Photo : www.astonmartin.com